La lutte anti-harcèlement sexuel :

Vous avez sûrement dû entendre parler de l’affaire Harvey Weinstein. Ce célèbre producteur de Hollywood est accusé de harcèlement sexuel et de viols sur des actrices. Depuis le 5 Octobre une enquête est donc menée. C’est Alyssa Milano qui brise le silence sur cette affaire, l’actrice raconte avoir été agressée sexuellement, cela va engendrer le témoignage d’une dizaine d’actrices. De nos jours le harcèlement sexuel est de plus en plus fréquent, mais toujours aussi peu dénoncé. Les femmes ont de quoi ne plus se sentir en sécurité, mais grâce à ces actrices, qui ont su prendre la parole, les femmes se libèrent. Nous pouvons notamment constater qu’elles s’expriment surtout sur les réseaux sociaux. Sur Tweeter le hashtag #balancetonporc connaît un grand succès. Nous pouvons nous demander pourquoi les femmes victimes d’agressions sexuelles ne dénoncent pas leurs agresseurs plus tôt. Les réponses sont unanimes : si la plupart du temps les femmes ne les dénoncent pas, c’est par la honte que cela engendre. Par peur d’être qualifiées comme « provocantes ».

ok
http://www.voicesofyouth.org

 

Mais il est normal que les femmes aient envie de se sentir féminine, un décolleté n’a jamais tué personne. Au lycée, aussi, les élèves Anaïs Thibaut et Elvin Yilmaz ont créé un rassemblement de filles du lycée sur Messenger. Le but est d’informer les filles du lycée, que dans l’année une urne sera mise à disposition pour que chaque élève puisse témoigner anonymement du harcèlement sexuel. Nous avons donc interrogé ces élèves pour en savoir plus sur leur projet.

 

Journaliste : Bonjour les filles, comment avez vous eu l’idée de réunir toutes les filles du lycée pour lutter contre le harcèlement sexuel ?

Anaïs : A la base, c’était l’idée d’une amie de l’année dernière qui en a eu l’idée, mais le projet n’a pas abouti. J’ai eu un problème à cette période qui m’a donné envie de relancer le projet et Elvin m’a suivie.

Elvin : Et cette année, on ne stigmatise personne, mais avec l’arrivée du Lycée Professionnel , il y a eu beaucoup plus de « mecs » et de remarques, on nous insulte de plus en plus de p*** parce-qu’on avait une mini jupe, et maintenant on a des interpellations : « Eh mademoiselle ! ». Et nous voulions dénoncer ça.

J : Quel résultat espérez vous obtenir ?

E : Qu’il y ait beaucoup plus de gens qui prennent conscience du phénomène, que par exemple il y ait aussi des garçons qui se reconnaissent.

A : Qu’ils se disent : « Finalement ce que j’ai fait c’est pas si bien que ça. »

E : Même si c’est pour rigoler entre amis ou avec des copines, ça peut être blessant. Et puis dans le fond s‘ils le disent c’est qu’ils le pensent.

J : Que pensez vous du fait qu’il y ait beaucoup de femmes qui se taisent sur les agressions et harcèlements sexuel(le)s ?

A : D’un côté, personnellement je les comprends. Tu n’as pas vraiment envie de parler aux gens en disant que tu viens de te faire agresser, alors que c’est un acte plutôt honteux, tu te dis que tu n’as pas su te défendre ; après, je trouve ça triste de pas en parler. En se taisant les actes des garçons ne sont pas vraiment punis et ça peut recommencer sur d’autre filles.

J : Avez vous déjà été témoin de ce genre d’acte ?

E : Oui, comme tout le monde… On en subit, on en connaît. C’est triste à dire, mais une fois dans ta vie tu subis ça.

A : C’est des choses qui se passent tous les jours.

J : Pensez vous que votre action aura un impact sur la mentalité des filles et des garçons ?

E et A : On espère !

E : On espère surtout que les filles ne vont pas avoir peur de « l’ouvrir ».

J : Que pensez vous de l’actualité avec l’affaire Harvey Weinstein ?

A : Je pense que c’est une bonne chose que les actrices aient osé en parler, même si ça s’est déroulé beaucoup plus tard après les faits ; au moins, elles ont évité cela à d’autres femmes.

J : Certes le harcèlement sexuel n’est pas un sujet tabou nous en parlons dans les médias, de mères en filles, mais pensez vous qu’on en parle assez et que chaque parole engendre un impact ?

E : C’est pas qu’on en parle pas assez c’est surtout qu’on en parle et que c’est banalisé. Ça fait partie du quotidien… Comme fumer c’est nocif…

A : Mais pourtant les gens continuent.

J : Est-ce que vous pensez qu’on en parle assez aux garçons ?

A : Non, je pense qu’on éduque plus les filles à se protéger des garçons et pas assez les garçons à respecter les filles.

J : D’où pourrait venir le fait que certains garçons, pas tous bien sûr, se comportent ainsi ?

A : Bah les hommes ont grandi avec l’idée qu’ils étaient supérieurs aux filles. On grandi avec l’idée d’être inférieures aux garçons.

J : Pensez vous qu’un jour les droits de la femme seront égaux à ceux de l’homme ?

E : J’espère que ça va arriver vite !

A : Ça devrait arriver… Mais pas tout de suite… Je ne pense pas.

E : En tout cas que chacune se batte pour ses droits !

Il ne faut pas oublier qu’il y a aussi des filles entre elles, des garçons entre eux ou bien des filles aux garçons qui provoquent le harcèlement, surtout dans les milieux scolaires. Chaque différence est blâmée. Que l’on soit gros, petit, handicapé, homosexuel… Mais il faut en parler et s’accepter tel que l’on est. Oui toi, qui as déjà fait se sentir mal une personne au point qu’elle ne puisse plus se regarder dans un miroir, toi qui as fait pleurer une personne pour ce qu’elle était, réfléchis à ton acte et mets toi à la place de cette personne. Au lycée plusieurs aides sont mises en place pour soutenir les élèves subissant le harcèlement, on peut aller voir l’infirmière, la CPE, la Vie Scolaire ou bien un professeur. Ou bien vous pouvez appeler le 3020 pour lutter contre le harcèlement.

« Légende: RMC »

Une petite fouine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s