Un film pour Halloween?

Quoi de mieux qu’un bon film d’horreur pour Halloween lorsque nous n’avons rien de prévu? Si vous n’avez pas vu l’un des 10 films que nous allons vous proposer, je vous invite tout de suite à prendre place face à votre ordinateur pour les regarder, car ce sont des classiques qui ont marqué l’histoire du cinéma de l’horreur.

10: La saga Halloween (1978-2009)

img_0615

 

L’histoire se base sur Michael Myers qui a commis son premier meurtre à l’âge de 6 ans et qui se retrouve, par la suite, enfermé dans un hôpital psychiatrique. Mais, il s’en échappe 15 ans plus tard pour retourner dans sa ville natale…

Cette saga contient 10 films américains dont huit originaux, deux remakes de romans et bandes dessinées. Certains d’entre-vous pourrez les trouver banals mais il ne faut pas oublier que le premier film est sortie en 1978 et que les films d’horreur étaient beaucoup moins répandus qu’à notre époque.

9: 28 jours plus tard (2002)affiche

Un commando de défenseurs des animaux se rend dans un laboratoire afin d’en délivrer des singes soumis à d’étranges expériences sur la violence. Malgré les mises en garde d’un scientifique sur la virulence du virus de la rage qu’on leur a injectée, le commando libère un des singes, mais celui-ci, littéralement fou furieux, leur saute aussitôt dessus et les membres du commando sont tous contaminés. Vingt-huit jours plus tard, Jim, qui était dans le coma, se réveille à l’hôpital St Thomas dans la ville de Londres d’où les habitants ont tous disparu.

Ce film est un mélange d’horreur et de science-fiction post-apocalyptique britannique. Il est principalement basé sur du gore, ce qu’on aime le plus dans les films de zombie.

8: Le projet Blair Witch (1999)movieposter

Trois étudiants en cinéma tournent un documentaire sur la légende d’une sorcière vivant dans la forêt de Blair, puis disparaissent mystérieusement après s’être égarés. La bande vidéo qu’ils ont enregistrée, retrouvée une année plus tard sur les lieux de leur disparition par la police, représente les scènes du film.

Ce film américain nous entraîne dans une enquête policière, et ce qui est le plus effrayant dans ce film est le fait que « l’ennemi » est inconnu, nous ne voyons pas et ne savons pas si il y a bel et bien quelque chose dans la forêt de Blair.

7: The Grudge (2004)18398474

À Tokyo, le professeur Peter Kirk se suicide sous les yeux de sa femme en se laissant tomber du balcon de son appartement. Trois ans plus tard, Yoko, une employée des services sociaux, est chargée de s’occuper d’Emma Williams, une dame âgée qui souffre de léthargie et de légère démence. Elle la trouve seule dans la maison des Williams, entend du bruit au grenier et y est entraînée par une entité féminine surnaturelle. N’ayant pas de nouvelles de Yoko, Alex, son employeur, envoie la jeune Karen Davis, qui a suivi son petit ami Doug à Tokyo, la remplacer pour s’occuper d’Emma Williams. Karen arrive à la maison et y rencontre un petit garçon nommé Toshio enfermé dans un placard. Elle prévient Alex et retourne s’occuper d’Emma quand surgit la créature qui a attaqué Yoko.

Ce film américain est un remake du film japonnais Ju-on (2000) qui nous met dans une atmosphère pesante avec une mise en scène froide et languissante qui prépare à des moments de terreur.

6: Scary Movie (2000)

Un soir, Drew Becker reçoit un appel anonyme d’un maniaque. Traquée dans sa maison, puis dans son jardin, elle finit par être tuée. Sa mort plonge ses camarades de lycée en plein cauchemar, d’autant qu’ils doivent désormais faire face à un tueur en série caché parmi eux. Flairant le scoop, la journaliste Gail Hailstorn débarque en ville, bien décidée à harceler Cindy Campbell et ses amis à propos de cette histoire.

Ce film, qui est avant tout comique, parodie plusieurs films d’horreur tels que Scream ou bien Souviens-toi l’été dernier. De quoi se distraire sans avoir à réfléchir spécialement face à ce film. Il y a aussi quatre autres films de la même saga qui sont tous plus hilarants les uns que les autres.scary-movie-affiches1

5: Amityville (1979)amityville

Amityville, banlieue de New York, 13 novembre 1974. Dans une maison bourgeoise, un jeune homme, dans un accès de démence, tue à coups de fusil ses parents, ses frères et ses sœurs. À son procès, il affirme avoir été possédé par une voix lui ordonnant de tuer tous les siens. Quelque temps plus tard, la maison est mise en vente à un prix défiant toute concurrence. La famille Lutz l’achète, malgré la tragédie qui s’y est déroulée. Ils n’y resteront que vingt-huit jours alors que des phénomènes paranormaux se produisent…

Ce film américain est l’un des premiers à entraîner les phénomènes paranormaux qui, à notre époque, est quelque chose de totalement banal. Il est assez perturbant et déprimant mais surtout à ne pas louper.

4: Hostel (2006)5816209

Josh et Paxton, deux étudiants américains, visitent plusieurs pays européens et rencontrent en voyage Oli, un Islandais avec qui ils continuent leur périple hédoniste. Aux Pays-Bas, un homme leur indique qu’il y a beaucoup de « filles faciles » en Slovaquie. Ni une ni deux, ils prennent le train en direction de l’Europe de l’Est. Sur place, ils s’aperçoivent rapidement que l’homme ne leur a pas menti et passent les premiers jours à faire la fête avec trois filles slovaques pleines d’entrain.

Mais l’un des trois acolytes disparaît mystérieusement, suivi du deuxième. Le troisième se fait piéger à son tour, par des Slovaques dont les trois filles sont les complices. Il s’aperçoit que ses amis ont été torturés et lui-même subit la même chose. Il parvient à échapper à son tortionnaire et le tue. Alors qu’il tente de quitter les lieux, il comprend qu’il est tombé aux mains d’un groupe criminel qui kidnappe des personnes pour les livrer à de riches hommes qui payent pour les torturer et les tuer.

Ce film aborde les thèmes de la perversion et du sadisme extrême. Ce film nous fait réfléchir sur notre société car les tortures deviennent des divertissements pour de riches occidentaux en quête de sensations inouïes. Hostel aborde également le thème de la pauvreté et ses conséquences sur la société, laquelle est salie par la violence, la corruption, la prostitution et la délinquance infantile. Le thème sous-jacent est l’exploitation de l’homme par l’argent : l’homme peut être un objet de plaisir qu’on peut torturer à mort à condition de payer.

 

3: Psychose (1960)18875964

En début d’après-midi d’un vendredi de décembre, Marion Crane et Sam Loomis se retrouvent à l’insu de leur entourage dans une chambre de l’Adam’s Hotel, à Phoenix (Arizona). Divorcé, Sam doit verser une pension alimentaire à son ex-femme et aussi éponger les dettes de son père, alors qu’il ne possède qu’un petit commerce de quincaillerie. La situation financière des deux amants ne leur permet pas d’envisager le mariage : il ne peut garantir une vie suffisamment aisée à Marion, secrétaire, qui supporte de plus en plus mal cet amour cantonné à des rencontres furtives.

Ce film d’Hitchcock et vraiment l’un des grands classiques des films d’horreur. Il y a une très grosse recherche de la part du réalisateur même si il peut parfois être difficile à regarder à cause des longueurs qui sont présentes tout le long du film, mais c’est aussi ce qui fait le charme du film car il laisse durer le suspens.

 

2: Saw (2004)18409136

Deux hommes, Adam et Lawrence, enchaînés dans une salle de bains. Tous deux ne se connaissent pas, mais ont été piégés par un tueur en série qui impose à ses victimes un choix entre la vie et la mort dans des pièges sadiques. L’un doit s’échapper de la salle de bains et l’autre doit le tuer ; sinon sa femme et sa fille mourront.

Ce film américain est un mélange de gore et d’enquête policière car inconsciemment nous nous demandons qui est derrière tout ça durant tout le film. Il y a aussi 5 autres films qui sont du même style mais avec tout de même un scénario différent.

 

1: Le silence des agneaux (1991)aff

Clarice Starling est une jeune et brillante stagiaire du FBI à Quantico en Virginie. Ses compétences sont repérées par Jack Crawford, chef du département des sciences du comportement. Le département est sur la brèche dans le cadre de l’enquête sur « Buffalo Bill », un tueur en série qui découpe la peau de ses victimes. Jack Crawford envoie Clarice auprès du docteur Hannibal Lecter alias « Hannibal le Cannibale », éminent psychiatre emprisonné depuis huit ans dans une cellule de très haute sécurité de l’hôpital psychiatrique de Baltimore dirigé par le docteur Chilton. Jack Crawford espère que Clarice pourra en retirer des informations capitales sur Buffalo Bill.

Ce film américain est tout simplement une merveille. Il est basé sur la tétralogie Dragon Rouge de Thomas Harris qui est le créateur du tueur en série fictif Hannibal Lecter. Le silence des agneaux nous entraîne dans une enquête policière et psychologique qui nous agrippe et ne nous lâche pas jusqu’à la fin. Il y a aussi deux autres films qui sont la suite de celui-là.

 

Maîly

 

Source: Allocine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s